www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
du granville athletic club
Actualités
C'est la fête de la femme aujourd'hui. Nous leur rendons hommage à travers ses lignes
8 Mars 2011 - JPM
C'est la fête de la femme aujourd'hui. Nous leur rendons hommage à travers ses lignes


Le parcours d’obstacles de l'athlétisme féminin 



1896

Melpomène, une grecque originaire de Corfou, demande à participer au marathon olympique. Le comité refuse son inscription. En février 1896, après une préparation de 3 petites semaines, accompagnée de cyclistes, elle parcourt la distance séparant Marathon à Athènes en 4 heures et demie.

Le lendemain de l'épreuve olympique, Stamathia Rovithi, une autre femme grecque de l'île de Syros, âgée de 35 ans et mère de 7 enfants, parcourt l'épreuve du marathon en 5 heures et demie.

 

1903

Premier record féminin connu : Agnès Wood du Vassar Collège Poughkeepsie de New-York réalise 30" 3/5 aux 220 yards (201.08 m).

 

La course des Midinettes

Les ouvrières en confection, qui vers midi font la dînette, près de leurs ateliers.

"Le signal du grand réveil du muscle féminin."  le 25 octobre 1903

Elles seront plus de 2 500 à rallier à la course ou à la marche, Paris à Nanterre sur 12 kilomètres. La triomphaliste, Melle Jeanne Cheminel, accomplit le parcours en 1 h 10. La seconde était Lucie Fleury et la troisième Marie Trouvard, toutes deux couturières.

 

1908

Au cours des JO de Londres, des gymnastes danoises font des démonstrations de saut en longueur.


1912

En 1912, en France, fut fondée la première Union Sportive Féminine qui intégra l'athlétisme, il s'agit de "Fémina - Sport". De 1912 à 1913 : parution de 48 numéros de "Fémina", journal s'adressant à une classe très aisée. Les Parisiennes font du footing sur l'avenue du bois de Boulogne ou les allées du même bois : garder un caractère d'élégance à la course.

C’est en 1912, aux Jeux de Stockholm, qu’apparut la première sportive en culotte courte. Les Grecques des Jeux d’Héra couraient, elles, en chiton, sorte d’affriolante minirobe.


1915

Première réunion d'athlétisme féminin français, le 2 mai 1915, au Stade Brancion à Paris, organisée par le Club Académia de Gustave de la Freté.


1916

Aux USA, le National Women's Track Athletic Comittee régit les épreuves d'athlétisme.


1917

En juillet, premiers Championnats de France avec les épreuves féminines de hauteur, longueur, 80 m, 400m (cette épreuve ne figure ensuite qu'à partir de 1957), 83 m haies (qui est remplacé en 1928, 1929 et de 1931 à 1968 par le 80m haies puis par le 100m haies).

Ces premiers championnats féminins ont été échelonnés sur 6 jours 'Les six journées sportives".

 

Création de la F S F S F (Fédération des Société Fémines Sportives de France) en décembre 1917 par Payssé, Pellan, Mainguet, Weber et de Lafreté. Le docteur Raoul Baudet devient Président, Mme Surcouf est nommée Présidente et Alice Milliat.Trésorière (elle deviendra secrétaire générale en juin 1918 et Présidente de la F.S.F.S.F le 10 mars 1919)

 

Alice Milliat est l'apôtre du sport féminin français.


1918

Premiers championnats de France de cross féminin.

Premier championnats nationaux officiels en Autriche.


1919

C'est aussi à cette période qu'une Anglaise, Elaine Burton, porta pour la première fois une petite culotte (adoptée par les athlètes masculins) lors des championnats des comtés du Nord en Grande-Bretagne.

Alice Milliat demande au Comité olympique d'inclure quelques épreuves athlétiques féminines aux jeux d'Anvers. Coubertin s'est opposé violemment.

La Pologne, l'Italie, la Suisse, la Belgique, la Norvège créent des organismes spéciaux pour diriger l'athlétisme féminin.


1920

Le bureau de la F.S.F.S.F devient exclusivement féminin. Jeanne Brulé assure le secrétariat général. Des épreuves sont organisées pour les scolaires.


1921

Me Milliat crée un Comité pour organiser les 1ers jeux mondiaux féminins à Monte-Carlo sur le terrain du tir aux pigeons (faute de stade et piste). 5 pays seront représentés : Grande-Bretagne, Suisse, Italie, Norvège et France.

1er meeting international féminin, Monte Carlo, avril 1921

En ce printemps 1921, cinq nations (58 athlètes françaises) sont présentes sur le terrain de tir au pigeon à Monte-Carlo (La Grande-Bretagne, la Suisse, l'Italie, la Norvège et la France).

 

Les sportives

La Fédération Sportive Féminine Internationale (F.S.F.I) est créée le 31 octobre 1921 à Paris. La présidence en est confiée à Alice Milliat. Son domicile devient le siège social (3, rue de Varenne à Paris).

Le 2 novembre 1921, Alice Milliat est à l'origine de la création de la Fédération sportive féminine internationale qui devait régir l'athlétisme féminin mondial jusqu'en 1936

Ignorées du mouvement sportif, des femmes créèrent leur revue, leurs propres fédérations.

 

Le lancer du disque apparaît aux Championnats de France.


1922

Renouvelée en avril 1922, en Principauté de Monaco, les seconds Jeux féminins de Monté Carlo réunissent cette fois 7 nations et plus de 300 participantes. La Belgique et la Tchécoslovaquie sont les nouveaux pays.

 

De Coubertin refusant leur participation aux Jeux, il jugeait que des Olympiades avec des "femelles" seraient inintéressantes et inesthétiques, des femmes créèrent à leurs propres Jeux Olympiques.

20 Août 1922 : à l'initiative d'une Française, Alice Milliat, les premiers championnats mondiaux féminins (dits Olympiques) ont lieu à Paris, stade Pershing.

 

Les Jeux Athlétiques Féminins

"Ils sont, chaque année, à Monté-Carlo, le grand attrait de la saison finissante. saut, course à pied, lancer et danse rythmique, en constituent les principales épreuves, au cours desquelles les jolies concurrentes rivalisent de force, d'adresse et de grâce."

L'Amateur Athletic Association décide, en 1922, de superviser l'athlétisme féminin aux Etats Unis.


1923

1er championnats féminins des Etats Unis.


1924

Londres

Grand meeting international féminin.

L'organisation lamentable de cette compétition desservit la cause de l'athlétisme féminin. Aucune ligne n'indiquait les départs et les arrivées. Le sautoir en hauteur présentait une graduation fantaisiste et les officiels apparaissaient totalement incompétents.


1926

Gothembourg, les 2ème JO féminins non officiels (le CIO ne les reconnaît pas) avec 10 nations dont le Japon (nouvellement affilié à la F.S.F.I.).


1927

Le 200 m, le poids et le javelot font leur apparition aux championnats de France.


1928

Amsterdam (1ère épreuves olympiques officielles féminines)

Les femmes britanniques, qui ont organisé le seul boycott féminin de l’histoire olympique, ne participent pas aux Jeux afin de dénoncer l’absence des femmes dans les épreuves olympiques.

Le programme féminin fut admis avec cinq épreuves :

100 m, 800 m (supprimé ensuite), 4 x 100 m, hauteur et disque.

"En 1928, de Coubertin écarté des décisions, des femmes sont autorisées pour la première fois à courir aux Jeux l'exceptionnelle distance de 800 m. Néophytes, elles répartissent mal leur effort, et donc s'époumonent. Après leur arrivée, elles ont le mauvais goût de se laisser tomber sur le gazon, ce qui alors ne se faisait pas. Le 800 ne leur sera rendu qu'en 1960." La Saga des Pédestrians - Noël Tamini – 1997

 

"...John Tunis, journaliste sportif réputé à l’époque raconta ainsi le déroulement du 800 mètres: «Sous nos yeux, sur la piste cendrée, se trouvaient onze pauvres femmes; cinq ont abandonné avant la fin de la course, et cinq se sont effondrées sur la ligne d’arrivée».

Manque de chance pour John Tunis, l’invention de la caméra et du film datait d’avant 1928. Les photos et les films, de même que les archives des Jeux Olympiques montrent clairement que neuf femmes seulement ont participé à la course, pas onze. Par ailleurs, les neuf athlètes ont toutes terminé la course. La gagnante, l’Allemande Lina Radke, a établi un record mondial. Il est compréhensible qu’elle-même, et quelques autres concurrentes, eussent été à bout de forces après avoir couru à la vitesse du record mondial. Quelques-unes se sont couchées à côté de la piste, mais aucune n’a abandonné et aucune ne s’est écroulée d’épuisement.

..."L'évolution du rôle de la femme aux Jeux Olympiques.Anita L. DeFrantz, Revue Olympique, Juin-Juillet, 1997, No. 15, p. 18-21

Le 800 m féminin est inscrit aux Championnats de France.


1929

Épreuves combinées aux Championnats de France avec le triathlon (réitéré en 1930).


1930

Troisièmes Championnats mondiaux féminins d'athlétisme à Prague à l'initiative d'Alice Milliat17 nations sont présentes..L'Allemagne l'emporte avec 57 points devant la Pologne (26 points). En vedette la Polonaise Walaciewicz.


1932

80 m haies et javelot féminins aux JO.

Aux Jeux de la X e Olympiade à Los Angeles en 1932, 80 femmes représentant 11 pays prirent part à  6 épreuves : 100 m, 80 m haies, 4 X 100 m, hauteur, disque et javelot.(U.S.A. 19, Japon 13, Allemagne 12, Canada 10, Angleterre et Hollande 8, Pologne 4, Afrique du Sud 3, Autriche, Mexique, Nouvelle-Zélande.


1934

Quatrièmes Championnats mondiaux féminins à Londres (quatrièmes et derniers Jeux féminins- dix nations y participèrent). Création du pentathlon féminin.


1936

Les Jeux féminins sont annulés afin de céder la place à un programme olympique féminin de neuf épreuves.

98 femmes représentant 20 pays prirent part aux compétitions athlétiques des Jeux Olympiques.


1938

Fin de la F.S.F.I. qui avait l'intention d'organiser ses cinquièmes championnats mondiaux. L'I.A.A.F. accepta l'extension du programme féminin olympique en proposant : le 100 m, le 200 m, le 80 m haies, la hauteur, la longueur, le poids, le disque, le javelot, le 4 x 100 m. Elle s'opposa au projet de la F.S.F.I qui à la surprise générale céda et renonça totalement à son rôle.

Premiers championnats d'Europe à Vienne, les 17 et 18 septembre.


1960

Le 800 m féminin est rétabli aux JO.


1964

400 m et pentathlon féminins  aux JO.


1966

Test de féminité : contrôles chromosomiques lors des championnats d'Europe.


1967

Kathrine Switzer est la première femme a participer au marathon de Boston, le 19 avril 1967. Son compagnon fut obligé d'avoir recours à la force à plusieurs reprises pendant la course ; les commissaires de course voulant arrêter Miss Switzer.


1969

Le 1500 m est couru aux Championnats de France.

1ère participation d'une femme dans un marathon français :"Le 29 octobre 1972, trois femmes ont pris le départ d'un marathon français à Neuf-Brisach (Haut-Rhin) : C'est Ingrid Schoving (née en 1947) qui a remporté l'épreuve en 3h16'13", devenant ainsi la première Française à réaliser un temps officiel sur le marathon, battant à cette occasion Kathy Switzer, laquelle, auparavant, avait disputé le marathon de Boston déguisée en homme. Il faut remercier Jean Ritzenthaler (qui organise  encore à Neuf-Brisach, trente ans après) d'avoir permis à ces femmes de participer dès le début des années 1970 à un marathon sur le sol français" Jean Schoving.


1974

Sous l'impulsion de femmes comme Michèle Baudein, Chantal Langlacé, Lilly Reffray, Denise Seigneuric, Annick Loir, Fabienne Curiace, Mmes Scharff et Schoving, les courses sur route s'ouvrent doucement aux féminines.


1980

1er championnat de France de marathon où les femmes sont acceptées.

Chantal Langlacé bat officieusement le record du monde sur 100 km en 7 h 27' 22.

Raymonde Cornou n'hésite pas à interrompre sa course sur route pour gifler un spectateur qui l'avait insultée.

Plus de cent femmes courront le marathon en moins de 2 h 49'40" à travers le monde.


1995

La perche féminine aux Championnats de France.


1996

Le saut à la perche féminin est au programme du Championnat européen d’athlétisme en salle.


2000

JO de Sydney : Un siècle après les hommes, les femmes ont enfin la chance de lancer le marteau. Saut à la perche féminin pour la première fois aux Jeux.


2001

Le 8 mai 2001 a été créé, à l'initiative de quelques femmes, l'association 

Le bureau de l'association est constitué de :

Annette SERGENT, Jocelyne VILLETON, présidente, Huguette CLAVERE, vice-présidente, Françoise GALIBERT, trésorière, Fabienne CURIACE, secrétaire.

"A l'origine de ce mouvement une décision discriminatoire des responsables de la FFA réglementant sans concertation aucune l'âge de la catégorie vétéran femme à 35 ans (contre 4O ans auparavant comme la catégorie masculine). "

But de l'association : développer, promouvoir, soutenir, voire défendre les femmes dans leur pratique sportive, lutter contre :

  • inégalité de traitement dans les récompenses,
  • inégalité dans les catégories d'âge,
  • inégalité dans les sélections,
  • inégalité dans les représentations administratives, techniques à la FFA,
  • manque de considération dans nombre d'épreuves : pas de vestiaires, pas de douches séparés…….ETC…..

(source le site Internet : http://femmes.course.parite.free.fr/)

Première victoire : le 25 mai 2002, le Comité Directeur de la FFA décide de revenir aus catégories féminines identiques aux hommes (40 ans = vétéran)

 

 

Actuellement : Le programme olympique féminin est cependant plus réduit que celui des hommes : 100 m, 200 m, 400 m, 800 m, 1 500 m, 3 000 m et 10 000 m plat, relais 4 × 100 m et 4 × 400 m, marathon ; 100 m et 400 m haies ; sauts en longueur, en hauteur, triple saut et perche ; lancers du poids, du javelot, du marteau et du disque ; heptathlon (sept épreuves combinées). 


15/11 >
14/11 >
14/11 >
13/11 >
12/11 >
11/11 >
10/11 >
09/11 >
08/11 >
07/11 >
06/11 >
05/11 >
04/11 >
03/11 >
02/11 >
01/11 >
31/10 >
30/10 >
29/10 >
28/10 >
Gros Plans
Derniers résultats

Retrouvez
ici tous les résultats 2018 des granvillais
40 ans du GAC


Le Granville AC a organisé une exposition et une soirée le samedi 23 avril 2016 à la salle de Hérel à Granville pour fêter les 40 ans du Gac.

Retrouvez ici l'exposition et les photos de la soirée.
Dossier licence 2018-2019

 

Les dossiers d'inscriptions

2018-2019

sont en ligne


Courrier de rentrée


Dossier de licence


 

ORGANISATIONS A VENIR
Pensez à vous inscrire pour les compétitions sur piste, en cross et en salle pour le mercredi d’avant chaque championnat auquel vous souhaitez participer auprès de Paul Laffitau (06 45 59 70 86) et de vous assurer qu'il y a un ou des jurys pour vous accompagner.

Prochains rendez-vous ici


+++++++++++

Dimanche 2 décembre 2018

Départementaux Sauts Verticaux + 50 m et 50 m haies

de 11 h à 18 h

Au Complexe Jean Galfione

Plus d'info ici

+++++++++++

Mercredi 19 décembre 2018

Kid Athlé école d'athlé

de 16 h à 18 h

Au Complexe Jean Galfione

+++++++++++

Samedi 26 janvier 2019

Triathlon BM

de 10 h à 18 h

Au Complexe Jean Galfione

Plus d'info ici

+++++++++++
Les Espaces